Institution Notre Dame

Etablissement catholique d’enseignement ouvert à tous

Audition de Noël

« Le petit cheval dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage ! C’était un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant… »  Les élèves de sixième 4 et sixième 7 réunis lors de l’audition de Noël le vendredi 21 décembre en salle de musique ne se sont pas fait prier pour entonner ces vers bien connus de la Complainte du Petit Cheval de Paul Fort. Se sentaient-ils déjà emportés, à quelques heures de la sortie des classes, par la carriole « poursuivant la belle petite queue sauvage »,  selon l’expression du poète ?  Débordants  d’énergie, ils se  lancèrent ensuite dans un vibrant hommage à  La Cane de Jeanne, évoquant par leur interprétation le dandinement si caractéristique du regretté volatile. « La Cane de Jeanne ne laissant pas de veuf, c’est nous autres qui eûmes les plumes, et l’œuf ! »… l’emploi un peu insolite du passé simple ne découragea  pas nos  apprentis choristes d’en faire usage avec tendresse et drôlerie.

Avec la troisième pièce, A New Year Carol, harmonisée par le compositeur britannique Benjamin Britten, les élèves abordaient cette fois le vrai répertoire choral. Le voyageur et écrivain J. C. Davies relevait que cette mélodie est traditionnellement interprétée par les enfants du Pays de Galles le jour du Nouvel An. Selon lui, la coutume est la suivante : très tôt le matin du Nouvel An les enfants aspergent le visage de ceux qu’ils rencontrent à l’aide d’un brin de houx trempé dans un récipient d’eau de source sortie droit du puits. Ce faisant, ils entonnent les paroles si poétiques de  A New Year Carol : « Nous apportons ici de l’eau nouvelle du puits si clair, pour vénérer Dieu, cette heureuse année nouvelle… ». Apprentissage du grand répertoire, formation de l’oreille par un accompagnement savoureux, transmission d’une tradition pittoresque …qui douterait encore de l’importance pédagogique et culturelle de la pratique du chant choral à l’école ? 

Lully Lamotte, jeune élève de sixième 4, fit sensation par l’interprétation chaleureuse et bien maîtrisée du premier mouvement du concerto de violon en si mineur d’Oscar Rieding. Lully nous expliqua en détail la facture de son instrument puis joua le mouvement de son concerto accompagné au piano. Elle le fit avec simplicité, concentration et  respect pour la partition. Ouvrons une parenthèse en ce qui concerne l’instrument d’accompagnement. L’occasion est trop belle, en effet,  pour  ne pas remercier la Direction de l’Institution Notre Dame d’avoir mis au service des élèves et des professeurs un si beau piano. Disons-le tout net : un vrai piano. Son acquisition remonte  à l’année 1987 et  fut décidée par les Directeurs  de l’époque, Nicolas Scotto d’Ardino et André Mathieu.

Mais revenons à nos chanteurs. Le  Chœur des  Lycéens et des Professeurs  concluait cette audition. Ce groupe est original à plus d’un titre. D’abord –comme son nom l’indique- il est ouvert à la fois aux lycéens et aux  professeurs. Ensuite il est codirigé par deux chefs de chœur –ce n’est pas si courant. Les choristes (et leurs chefs) recherchent la musicalité, l’originalité et sont ouverts à tous les styles. Le programme que le Chœur  présenta à cette audition de Noël était dense,  plein de joie et d’optimisme : I Say A Little Prayer For You (Aretha Franklin), Down By The Riverside (spiritual)et, pour terminer,  All You Need Is Love des Beatles. « Tout ce dont tu as besoin c'est d'amour ! » L’exhortation quasi évangélique de John Lennon et Paul McCartney fut reprise à l’unisson par l’assemblée enthousiaste. Ce programme n’était-il pas un beau préambule à l’esprit de Noël?

Wilhem COILLET-MATILLON, professeur d'Education Musicale

Revenir